Les crédits bancaires explosent | Agadir site, Maroc - agadir petites annonces gratuites, immobilier, offres d’emploi, auto moto, electromenagers, multimedia, étudiant, offres des professionnels, actualités d’agadir, vidéos, publicité, gratuit
nav-left cat-right
cat-right

Les crédits bancaires explosent

Les Marocains se sont laissé aller aux dépenses en juin dernier. En effet, Bank Al-Maghrib a relevé une hausse considérable dans le volume d’endettement au cours du mois de juin 2012. À ce titre, les crédits bancaires ont atteint en ce mois un montant de 709,014 milliards de dirhams contre seulement 684,806 milliards à fin mai 2012 et 660,286 milliards à fin juin 2011. Ainsi, selon le bulletin trimestriel N°132 du mois de juin 2012, publié par Bank Al-Maghrib, les crédits bancaires, au sixième mois de l’année 2011, seraient en nette hausse par rapport à la même période en 2011. En matière de ventilation par objet économique, les chiffres de la banque centrale laissent paraître une sérieuse hausse des crédits immobiliers qui ont enregistré un encours de 215,045 milliards de dirhams contre seulement 199,644 milliards sur le même mois de l’année 2011 et un encours de 213,420 milliards de dirhams lors du mois de mai 2012. Aussi, à fin juin, les crédits aux promoteurs immobiliers se sont également inscrits en hausse réalisant un encours de 69,510 milliards de dirhams, contre 68,148 milliards de dirhams en juin 2011, relève Bank Al-Maghrib. Même trend haussier pour les crédits à l’habitat qui réalisent un encours de 144,355 milliards de dirhams contre un encours de seulement 130,384 milliards de dirhams au titre du même mois de l’année précédente. Pour leur part, les crédits à l’équipement ressortent en juin 2012 en léger recule par rapport au mois précédent et en légère hausse par rapport à la même période de l’année précédente. Ils ont, par ailleurs, atteint, à fin juin 2012, un montant de 138,176 milliards de dirhams contre 138,253 milliards sur l’ensemble en mai 2012 et 136,500 en juin de l’année 2011. S’agissant des crédits à la consommation, Bank Al-Maghrib relève une hausse significative entre l’encours enregistré à fin juin 2012 et celui de fin juin 2011. Ainsi, ils ont atteint, au cours des six premiers mois de 2012, un encours de 39,738 milliards de dirhams contre un montant de 33,430 milliards relevé sur la même période de l’année 2011. Cependant, les stars de la hausse sont incontestablement les comptes débiteurs et crédits de trésorerie qui se sont inscrits à 180.905 milliards de dirhams en juin 2012 contre 163,863 milliards de dirhams un mois auparavant et 165,078 milliards de dirhams enregistrés en juin 2011. Sur la même lancée, les créances en souffrance poursuivent leur hausse, s’inscrivant à 34,904 milliards de dirhams à fin juin 2012 contre seulement 32,170 milliards relevés au cours de juin 2011. Enfin, les créances diverses sur la clientèle et les crédits à caractère financier enregistrent respectivement 100,247 et 92,060 milliards de dirhams contre respectivement 93,464 et 88,787 milliards de dirhams au cours de la même période en 2011. Autant de chiffres qui traduisent l’engouement grandissant des Marocain spour l’endettement.

Dounia Mounadi Le : 2012-08-27 N° : 2751